Les p’tites jolies choses #3 2023

  • La naissance de Camille ! Le bébé de mon amie Margaux. La suite de sa si belle histoire d’Amour.
  • Faire moins de ménage. C’est un très grand point positif pour moi qui me met énormément de pression et qui peut parfois passer 8 à 10h par semaine à faire du ménage. dans ces cas-là la maison est nickel mais le week-end est sacrément écourté. Alors le défi était d’en faire un peu moins pour profiter un peu plus.
  • Le message de Soso.
  • Aprem thé avec Momo. Ah ce moment ❤
  • Quelques achats en soldes et ce T Shirt offert par mon chéri.
  • Reprise du télétravail. Le Bonheur !! J’aime tellement le télétravail. Pouvoir dormir plus longtemps, bosser en jogging pas coiffé ni maquillé, économiser le temps de trajet, avoir Ina sur les genoux.
  • Des moments entre amis qui font du bien.
  • Et les Podcasts de la semaine. Il y a eu les habituels, ceux que j’écoute chaque semaine. Et il y a eu des petits nouveaux et des épisodes particuliers que j’ai particulièrement aimé.

    •  « Les locomotives », l’épisode avec Cindy Poum que je ne connaissais pas. Sa conclusion par cette phrase  « Ne pas perdre sa vie à la gagner ». A méditer… Courir pour avoir toujours + mais à quel prix et pourquoi ?
    • « Histoire de Poids » créé par Menthe banane que je suis sur les réseaux. Qui parle de poids, de régime, de son histoire, des diktats de la société, des idées dont il faut se détacher.
    • « Contre addictions » le podcast créé par la chanteuse Rose. Et dans son dernier épisode elle reçoit Elodie Frégé. Ceux qui me connaissent savent à quel point j’aime et j’admire cette artiste, cette femme, tout d’elle.

La semaine a été assez fatigante. Cette impression de courir et au final d’avoir le sentiment de ne jamais faire assez. Ou à moins que ce soit la do to list qui soit trop longue ? Ou la pression que je me mets qui est trop forte ? Je veux m’efforcer à garder du temps pour moi, à lire, à écrire, à faire du sport, à terminer la broderie que je suis en train de faire, à cuisiner pour mieux manger, etc, etc.

Alors j’essaie de m’auto persuader que : C’est OK si je ne lis pas tous les soirs. C’est OK si je ne cuisine pas tous les soirs. C’est OK si je ne prends pas 1h dans ma semaine pour me faire mes gommages, masques etc. C’est OK si je ne fais pas ma Cellublue tous les soirs. C’est OK si je vais au boulot en jean, baskets, pull parce que la flemme de m’apprêter. C’est OK d’être fatiguée et de mauvaise humeur. C’est OK d’emmener un plan Picard en guise de déjeuner.

Et puis ce matin, je tombe sur ce post insta de Julie Pujols (celle dont je suis les cours de sport depuis deux semaines et qui me fait énormément de bien au corps mais aussi à l’esprit), et sur  ce post elle dit :

« Alors cette année, je viendrais vous dire en face que non, le sport ce n’est pas seulement des objectifs joli cul ou mollets fins, c’est bien plus que ça. C’est holistique, c’est profond, c’est une rencontre avec soi même.

Qu’il n’y a rien de plus normal que d’avoir la flemme parfois, que les excès sont humains, bénéfiques et même nécessaires, et que non, un arrêt du sport de 3 semaines ou un week-end raclette n’auront aucune incidence sur votre corps.

Que réussir à faire du sport 1 fois par semaine c’est très bien, et déjà un exploit dans nos vis surchargées.

Qu’on s’en cogne de ce mange 3 fois par jour votre star préférée ou du nouveau régime à la mords-moi-le noeud sur Tik Tok.

Bref, cette année encore plus, je vous inciterai à lever davantage le nez vers le ciel pour voir la vie via un spectre plus grand, et pour prendre du recul avec les réseaux. De prendre soin de vous à votre sauce, sans pression, avec bienveillance, accompagnée de pros si besoin. De vous big up à chaque séance, à chaque escalier monté à pieds, à chaque pause respiration que vous vous octroyez.

Que les jours où on se trouve moche, la clé est peut-être d’aller se nourrir de lecture ou de peintures ou de musique ou de podcasts plutôt que ruminer sur un centimètre carré de cellulite que vous seule voyez. Qu’il faut un peu se foutre la paix, chouchouter son jardin intérieur autant que son corps, et voir plus grand, plus doux ».

Ces mots sont exactement ceux que j’avais besoin de lire, ils me parlent à 100% et je les pose là pour ne pas les oublier, revenir les lire de temps en temps, pour me ramener à la raison et stopper ces exigences que j’ai envers moi-même et cette culpabilité

Julie Pujols est incontestablement ma belle découverte de ce début d’année ❤

Retrouvez moi sur Instagram
Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :